05_the_highwayman
 
Vign_imgp1396b
SHERKHANN
Vign_imgp1378
SAPHIRA
Vign_imgp1167
LILI
Vign_imgp3382v
GRINGO
Vign_imgp3374v
ELROS
Vign_imgp3368v
PHOTO
FAUCONNERIE
Vign_b_06443
Pas de véritable fête médiévale sans fauconnerie. 
Cet art ancestral vous fascinera et vous fera rêver. 
La majesté de l'Aigle, La beauté du Grand Duc, la rapidité du Faucon, L’espièglerie de la Buse de Harris, émerveillera petits et grands lors de notre démonstration en statique sous l’échoppe, lors de nos ateliers pédagogiques, ou encore durant nos nombreuses prestations et notre séance de vol libre en démonstration de chasse au vol. Pas moins de 7 à 8 rapaces seront présents, les us et coutumes de la fauconnerie, le matériel utilisé, les techniques de chasse seront également abordés lors de nos ateliers didactiques. De la magie, du rêve, de la majesté à l’état pur.
 
DIAPORAMA
Vign_2triskell_copie
 
DIAPORAMA
Vign_DSC_0123
 
L'ORIGINE DE LA FAUCONNERIE

La fauconnerie puise ses sources il y plus de 4000 ans ,  c'est avant tout l'art d'élever et de dresser des rapaces pour la chasse ou la capture de proies.
La fauconnerie serait originaire d'Orient et d'extrême Orient,  plus précisément des plateaux d'Asie Centrale.
Ce sont les mongols, les kazakhs et les kirghizes,
peuples nomades,  qui furent les premiers chasseurs à dresser et à utiliser des oiseaux de proies, très nombreux dans ces régions.
C'est au travers des voyages, des guerres et des échanges commerciaux qu'il y 3000 ans elle se répand en Chine et dans les pays d'Orient puis en Perce et en Inde. 
C'est au travers des grandes invasions nordiques que la fauconnerie arriva en Europe au VII siècle puis au IX siècle en Angleterre. 
Ce n'est qu'au moyen-age que le faucon est apprivoisé en France pour la chasse.
 La technique du leurre et le chaperon sont apportés d'Orient par les croisés en 1247
C'est au XIII siècle que l'on verra apparaitre les premiers traités de fauconnerie,
entre 1244 et 1250 par Frédéric II de Hohenstaufen,
empereur du saint empire et un deuxième de 1200 à 1280, écrit par Albert le Grand, religieux,
en France, la fauconnerie connait ses moments glorieux sous le règne de Louis XIII. La fauconnerie française est à ce moment, la première dans le monde,
elle est la distraction et le sport du roi et de la noblesse.

En 1616 la fauconnerie du roi est composée de 300 oiseaux, divisés en six équipages spécialisés,
pour chasser le héron, la perdrix, la corneille, mais sous Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, à l'apparition des armes à feu, la chasse au vol, volerie, laissa la place à la chasse à courre, vènerie.
Ce n'est qu'après la révolution que la convention va supprimer les charges royales de la fauconnerie et déclarer les rapaces nuisibles, mais dans la plupart des cours Européennes quelques maitres fauconniers vont transmettre cet art.
A la fin de la seconde guerre mondiale c'est la fondation de l'Association Nationale des Fauconniers et Autoursiers français qui permit de légaliser la chasse au vol en 1954 et de perpétuer ces techniques de chasse.
Afin de pratiquer la chasse au vol dans les meilleures conditions il est imperatif de choisir un rapace en fonction du territoire de chasse et du gibier que l'on souhaite chasser.
De ce fait, il y a deux types de vol,
le haut vol et le bas vol .

Pour le haut vol le rapace est en vol, monte à la verticale de son fauconnier et de son chien et lorsque le gibier s'envole le rapace descend en piquet sur celui ci pour le taper en plein ciel.
On utilisera des faucons comme le pèlerin, le sacre, le gerfaut ou le lanier.
Concernant le bas vol, le rapace est sur le poing du fauconnier et dès que le gibier est repéré, le fauconnier va lacher son oiseau sur sa proie. On utilise en général des oiseaux aux ailes courtes et arrondies avec une queue importante afin de permettre de brusques changements de direction.
On utilisera des rapaces comme l'aigle, l'autour des palombes, l'épervier, la buse à queue rousse ou encore la harris

SOMMIERE
L'OEUF DE DRAGON
Créer un site avec WebSelf